Atelier 2 – L’écrivain est une caméra

Proposition de sujet :

Tu vas raconter l’histoire d’un personnage qui découvre un horrible secret.

Emmène nous où tu veux. Il n’y aura qu’une contrainte dans cet exercice: en écrivant ton récit, tu seras une caméra.

Que vas-tu montrer au lecteur ? Comment vas-tu filmer ce qui se passe ? Quels seront les points de vue ? Tu filmeras avec ton smartphone ou bien avec un matériel de professionnel du cinéma ? N’oublies pas qu’en tant qu’auteur, tu n’es pas freiné par des histoires de budget, lâche toi ! Ton personnage peut s’endormir à Paris et se réveiller à Caracas. Tant que tout est vraisemblable ! Tu as carte blanche pour exprimer ta créativité et ta capacité à montrer les choses avec ta caméra.

Ton texte devra comporter entre 300 et 600 mots.

C’est à toi de jouer !


Atelier 1 – C’est l’action qui caractérise le héros

Proposition de sujet :

Tu vas prendre le moyen d’écrire de ton choix : papier, ordinateur ou téléphone, peu importe.

Tu partiras d’une phrase simple et banale comme moi avec mon histoire de lessive.

Ton personnage prépare un repas.

Ton personnage se rend au travail.

Ton personnage attend quelqu’un.

Ou autre chose.

A toi de voir quelle sera la situation de départ qui permettra à ton imagination de se déployer.

Dans ton texte, tu vas raconter qui est le héros de ton histoire.

Attention, tu ne feras pas de description !

Par les actions de ton héros et uniquement par ses actions, le lecteur devra découvrir son âge, son sexe, le milieu social dont il est issu, sa psychologie ainsi que tout autre détail que tu jugeras nécessaire et intéressant.

Ton texte devra comporter entre 300 et 600 mots.